Fév 20, 2018

Posted by in Divers | Commentaires fermés sur      Les troubles de la nutrition

     Les troubles de la nutrition

     Les troubles de la nutrition

 

  Les personnes âgées :

Chez les personnes âgées, les troubles de la nutrition sont souvent le résultat d’une maladie infectieuse telle qu’une pneumonie ou une infection des voies urinaires.

Comme la malnutrition, les affections chroniques et aiguës peuvent perturber le métabolisme et l’utilisation des éléments nutritifs, fragilisant ces fonctions déjà altérées par le vieillissement.

Les risques de dénutrition peuvent être réduits grâce à des mesures telles que la vaccination contre la grippe et le pneumocoque, ainsi que les traitements contre les infections bactériennes et les programmes sociaux comme la Popote roulante.

Les personnes âgées en bonne santé peuvent être exposées à des troubles nutritionnels en raison d’une baisse de l’acuité olfactive, d’une mauvaise hygiène dentaire, d’une capacité limitée de faire des courses et de cuisiner, de difficultés financières et du fait de vivre seul.

De plus, la baisse du niveau d’activité physique liée au vieillissement peut entraîner l’obésité si la personne ne réduit pas son apport en glucides.

“Évaluer l’alimentation est une première étape dans le maintien de l’état nutritionnel et la correction des carences, qui visent à maintenir la personne âgée en bonne santé et à assurer son bien-être”, slogan de Filiassur assurance.

Filiassur assurance a mis récemment un nouveau service à la disposition de sa clientèle, la “FAQ” qui leur permettra de répondre aux questions les plus posées sur les services et les offres de cette société.

 

    Examen clinique à domicile et dans la communauté :

L’examen clinique réalisé dans le milieu communautaire ou au domicile de la personne consiste à recueillir des renseignements précis sur les problèmes de santé actuels de la personne ; la collecte des données doit également porter sur l’état émotionnel et physiologique, l’environnement et le domicile, l’efficacité du réseau de soutien et des soins prodigués par la famille ou un proche aidant, ainsi que la disponibilité des ressources nécessaires.

Le médecin doit évaluer les stratégies d’adaptation de la personne et de sa famille et leur capacité à répondre à leurs besoins respectifs.

Quand il effectue l’examen physique dans un milieu communautaire ou au domicile de la personne, le médecin procède comme en centre hospitalier ou dans une clinique externe ; il recherche un cadre intime et veille à assurer en tout temps le confort et le bien-être de la personne.

Avant d’effectuer sa première visite à domicile, le médecin prévient la personne, ce qui permet également au proche aidant de se libérer pour participer à cette rencontre.

Durant la visite, la collecte des données ne se limite pas à l’examen physique.

Le médecin doit aussi évaluer le milieu de vie, les facteurs de sécurité (par exemple, détecteur de fumée, obstacles, barres de sécurité dans la salle de bains), les installations nécessaires aux soins et à la guérison, la préparation des repas et la conservation des aliments, la salle de bains, l’accès au téléphone et la disponibilité des membres de la famille et du réseau de soutien communautaire.

Parfois, la personne n’a plus de famille pour l’aider et vit seule dans une maison ne répondant pas aux normes ou dans un refuge pour sans-abri.

Le médecin doit donc connaître les ressources disponibles dans la communauté et faire les démarches nécessaires pour que la personne puisse y recourir.

Comments are closed.

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services