Avr 25, 2018

Posted by | Commentaires fermés sur    Qu’apporte le management à la gestion des organisations ?

   Qu’apporte le management à la gestion des organisations ?

   Qu’apporte le management à la gestion des organisations ?

 

   Les différences culturelles comme des atouts organisationnels !

 

La fabrication par millions d’exemplaires de produits de consommation est l’image symbolique de notre époque.

Mais, les techniques de fabrication assistées par ordinateurs permettent de produire en petites quantités des objets de plus en plus personnalisés, sans que leurs coûts en soient grevés.

Les courtes séries deviennent, et deviendront encore davantage, plus recherchées que précédemment dans un monde plus préoccupé d’identité que d’homogénéisation.

Le cycle de produits se raccourcit sans cesse sous les effets conjugués de progrès techniques et de la mode.

Dans ce nouveau contexte, les grandes entreprises se révèlent trop rigides.

Elles ont plus de difficultés à s’adapter sans cesse aux évolutions techniques et à l’obsolescence accélérée des goûts.

Déjà, elles préfèrent travailler avec un réseau de sous-traitance qui, au gré des besoins, fait apparaître et disparaître les unités de production adéquates.

La souplesse d’exécution des petites unités et l’émergence d’une technologie de pointe parfaitement adaptée à leur taille font que le taux de rentabilité des petites entreprises peut dépasser celui des grandes firmes.

 

   Gestion de la production par rapport aux aspects financiers :

 

Aux arguments techniques de la souplesse et de la taille, s’ajoute une motivation financière.

Les coûts d’investissement et de fonctionnement issus de la nouvelle technologie sont tout à fait performants dans le cadre de la petite entreprise.

C’est un renversement complet de la logique industrielle antérieure qui imposait une production de masse pour bénéficier des économies d’échelle.

Le seuil d’investissement qui ne cessait de croître composait une barrière d’entrée dissuasive pour l’entreprenariat.

 

En proposant des machines performantes pour des séries limitées, on réduit le seuil d’investissement ; en utilisant les techniques de pointe de la communication, on bouleverse le système de gestion et son poids financier.

Les ajustements informatisés permettent d’adapter la production au marché !

Les innovations ne s’exercent pas seulement dans la combinaison rénovée du capital et du travail, mais dans le rôle même du facteur travail.

Les nouveaux moyens de communication permettent d’obtenir instantanément des informations et de gagner du temps.

La souplesse devient une clef fondamentale favorable à la petite entreprise !

 

  Télécoms : la colonne vertébrale de l’entreprise :

Dans le contexte économique actuel, les grandes entreprises doivent être plus réactives que jamais !

Elles doivent être plus agiles dans leurs projets, s’adapter sans cesse, mais surtout communiquer de manière plus fluides.

Les opérateurs télécoms (comme Orange, Paritel, Bouygues télécom, SFR…) jouent un rôle essentiel dans la performance des sociétés.

Les solutions des entreprises de télécommunications facilitent leurs activités en leur permettant d’être plus compétitives, plus efficaces…

Avec la continuité des réseaux et le très haut débit, l’opérateur télécom pro “Paritel” fournit aux entreprises les outils dont elles ont besoin pour répondre à tous ces enjeux !

Read More
Avr 9, 2018

Posted by | Commentaires fermés sur La figure de renom de l’islam européen au cœur de la controverse

La figure de renom de l’islam européen au cœur de la controverse

La figure de renom de l’islam européen au cœur de la controverse

 

Mis en examen à la suite de plaintes pour actes immoraux, le théologien suisse et prêt à rendre son passeport et à verser une caution pour retrouver sa liberté.

 

 

Le théologien malade ? La Cour ordonne une nouvelle expertise médicale


La Cour d’appel de Paris a dernièrement ordonné une nouvelle expertise sur l’état physique de Tariq Ramadan, accusé et incarcéré pour acte immoral, avant de se prononcer sur sa remise en liberté. Écroué et inculpé début février, l’islamologue genevois conteste fermement son maintien en détention provisoire, invoquant la détérioration inquiétante de son état de santé. L’examen de son recours a eu lieu le 22 février.

L’islamologue suisse âgé de 55 ans est détenu actuellement (et pour durée indéterminée) à la Prison de Fleury-Mérogis en Essonne. Il a été placé en garde à vue puis incarcéré le 2 février dernier suite aux plaintes de deux femmes l’accusant d’avoir tenté de les approcher.

Depuis le début de cette enquête, qui a émergé sur les pas du scandale Weinstein aux États-Unis, l’intellectuel, conteste les révélations diffamatoires relayées par ses détracteurs et la presse médiatique, pour des faits qui auraient eu lieu entre 2009 et 2012.

L’équipe d’avocats chargée de la défense du théologien, désapprouvant la décision des juges quant à son maintien en prison, réclame fortement sa remise en liberté sous contrôle judiciaire, notamment pour raisons médicales.
La défense a déposé au mois de février un mémoire d’une trentaine de pages, auprès de la chambre d’instruction de la Cour d’appel de Paris, un mémoire dont l’Agence-France-Presse a eu connaissance.

Sévèrement malade


Outre la remise de son (unique) passeport suisse et l’acquittement d’une caution de la valeur de 50 000 euros, les avocats proposent notamment d’autres garanties telles que l’obligation de pointer quotidiennement au commissariat, l’interdiction d’avoir le moindre contact avec les présumées victimes et de quitter le territoire.

Atteint d’une sclérose en plaques et d’une autre neuropathologie, l’inculpé était arrivé en ambulance à l’audience du 22 février, selon les conseils qui soutiennent que l’état de santé de leur client est incompatible avec son maintien en cellule.
Les avocats s’en prennent par ailleurs dans leur mémoire, aux déclarations de la première plaignante Henda Ayari (une ex-salafiste convertie en militante féministe) et de la seconde femme, la quarantaine, présentée sous le pseudonyme ‘‘ Christelle ’’.
Concernant Mme Ayari, ils démontrent que la date qu’elle mentionne pour les actes présumés, entre le mois de mars et le mois d’avril 2012, ne s’aligne pas avec d’autres éléments du dossier. Dans le cas de Christelle, c’est la nature des faits et l’horaire de leur rencontre qui sont contestés.
Cette dernière a assuré que ces faits ont eu lieu dans l’après-midi du 9 octobre 2009. Or, la défense de monsieur  Ramadan affirme qu’il n’est descendu d’avion dans l’aéroport de Lyon qu’à 18h35.

On constate que depuis quelques semaines, l’écrivaine Henda Ayari mène une violente campagne contre l’intellectuel genevois qu’elle accuse d’intimidation et des pires agissements. Les proches de ce dernier, craignent l’intention de la femme de faire pression sur les autorités judiciaires concernées en médiatisant à outrance le dossier.

Read More
Avr 3, 2018

Posted by | Commentaires fermés sur     Stratégies qu’il convient d’adopter pour vaincre la concurrence

    Stratégies qu’il convient d’adopter pour vaincre la concurrence

    Stratégies qu’il convient d’adopter pour vaincre la concurrence

 

   Stratégie organisationnelle

 

Le marketing stratégique est un facteur clé de la performance des entreprises !

Comme point de départ, l’encadrement doit développer une stratégie unifiée donnant à chaque service une vision de son rôle dans la réalisation de la stratégie organisationnelle globale.

Il est possible de remodeler la structure organisationnelle et la hiérarchie afin d’encourager la coordination entre les services.

Des limites trop marquées autour des pôles de spécialisation peuvent défavoriser l’intégration en générant des visions “insulaires” et des guerres intestines.

Une autre possibilité consiste à s’organiser autour des gammes de produits.

  L’importance d’objectifs clairs et mesurables

 

Les processus de fixation d’objectifs et les systèmes de récompense peuvent stimuler le phénomène de coordination.

Il est également judicieux de réunir des employés issus de différents services en groupes de travail ou en comités de réflexion pour prendre des décisions et résoudre les problèmes.

 

L’amélioration des systèmes de traitement de l’information peut également soutenir la coordination.

D’une part, l’information doit être adaptée aux besoins de chaque responsable des opérations.

Par ailleurs, le partage d’informations contribue à l’harmonisation des efforts des différents gestionnaires et leur permet de prendre des décisions cohérentes avec les objectifs organisationnels.

 

Les systèmes de socialisation informelle sont un autre outil intéressant pour favoriser une meilleure compréhension transversale.

Les cafétérias communes, les salles de sport et les opérations événementielles, de même que les programmes de formation et développement personnel, développent l’esprit d’équipe.

 

La mutation et la promotion des employés sont également des facteurs favorables, dans la mesure où elles encouragent l’élargissement des perspectives et les objectifs communs. Naturellement, il faut que les employés soient préalablement compétents dans leurs domaines.

 

   Réussir sa stratégie de marque !

Le panachage idéal des méthodes dépend de l’entreprise. Le besoin de coordination s’accroît lorsque les services sont dispersés, lorsque de nombreux produits ou services sont personnalisés ou encore dans le cas des grandes entreprises.

 

La coordination est un facteur crucial pour les sociétés prestataires de services qui ont de nombreux contacts avec la clientèle et offrent des services directs au consommateur final (comme les opérateurs télécoms (Orange, Paritel, SFR…) qui sont en contact direct avec leurs clients).

L’écoute relève avant tout une attitude managériale et commerciale.

Afin de satisfaire et répondre aux attentes de leurs clients, les employés de Paritel (opérateur de proximité) sont toujours à l’écoute de ces derniers.

 

À l’ère de la mondialisation, les décideurs du secteur privé comme ceux du secteur public reconnaissent de plus en plus l’importance de l’implication de toute l’organisation au moment de prendre des décisions stratégiques.

Étant donné que l’entreprise engage l’ensemble de ses moyens humains et financiers dans l’exploitation, cette dernière est une fonction importante permettant de demeurer sur les marchés en dépit de la concurrence.

Read More
Mar 16, 2018

Posted by | Commentaires fermés sur Bien choisir ses intra-auriculaires pour le sport

Bien choisir ses intra-auriculaires pour le sport

Bien choisir ses intra-auriculaires pour le sport

 

Dans des rédactions précédentes, nous vous avions proposé un guide d’achats complet sur les meilleurs casques audio ainsi qu’une liste de conseils sur les critères de choix les plus importants lors de l’achat de vos écouteurs intra-auriculaires.
Cette fois et dans cet article, on va s’intéresser au type d’écouteurs spécialement dédiés à vos séances de sport les plus intenses. Comment les choisir ?

Entre les modèles Bluetooth et les autres écouteurs capables de suivre votre rythme cardiaque, le marché a clairement bien évolué ces derniers temps, il devient parfois compliqué de s’y retrouver tant le secteur ne cesse d’évoluer. À cet effet, nous vous proposons un petit rappel des différentes fonctionnalités à prendre en considération lors du choix de votre paire d’écouteurs pour l’activité sportive. Certaines conditions doivent se réunir pour répondre au mieux à vos attentes.

Conception et type de port


De façon générale, les accessoires audio destinés aux sportifs, se présentent généralement sous forme d’écouteurs, (toutefois, on voit de plus en plus de constructeurs qui développent ces derniers temps des casques pour le sport). Au niveau des écouteurs, on distingue plusieurs types :
– Design tour de cou : il s’agit d’une paire muni d’un arceau qui vient se placer derrière le cou et assure ainsi un bon maintien lors de l’exercice.
– Design intra-auriculaire avec système de blocage : il s’agit d’écouteurs intra-auriculaires, qui viennent se poser directement à l’intérieur des oreilles, à la différence des intra classiques, ces écouteurs offrent un système de maintien plus développé grâce à de petites ailettes qui viennent appuyer sur vos oreilles pour fixer convenablement l’appareil et vous assurer le confort lors de vos séances sportives.
– Design intra-auriculaire avec système de crochet : ces écouteurs sont dotés d’une partie en plastique qui vient entourer vos oreilles pour une parfaite tenue et pour vous éviter d’avoir à remettre vos oreillettes toutes les 20 secondes.

Au niveau des intra-auriculaires, nous vous recommandons vivement d’aller consulter la sélection des meilleurs écouteurs intra-auriculaires du site expert en High-Tech « On a testé pour vous ».

Design ouvert ou fermé

La possibilité de choisir entre un design ouvert ou un autre fermé, cela pourrait vous être utile et intéressant selon la nature de votre activité.
On vous explique ! Les écouteurs au style ‘‘ fermé ’’, vous isolent complètement des bruits environnants, ils sont plutôt conseillés aux personnes qui s’entraînent des salles de fitness et de sport, généralement trop bruyantes.
Quant aux écouteurs au design dit ‘‘ ouvert ’’, ceux-là sont plus destinés aux personnes qui préfèrent faire leur activité en plein air, dans des parcs, de belles avenues urbaines… Il leur est donc impératif de rester toujours prudents et vigileants quant aux bruits entourants, les klaxons de voitures…
Ces écouteurs permettent alors de laisser passer une petite partie du son extérieur afin d’assurer sa sécurité.

Résistance à la transpiration et à l’eau

Sport rime avec transpiration, et les écouteurs classiques ne sont en aucun cas fait pour supporter ne serait ce qu’une goûte d’eau de sueur.
Ces écouteurs permettent alors de laisser passer une petite partie du son extérieur afin d’assurer sa sécurité.

Liberté du mouvement et facilité d’utilisation

L’un des indispensables d’une paire d’écouteurs de sport, est la présence d’une télécommande facile et simple d’utilisation.
Le but est d’éviter de toucher la télécommande pendant que vous vous entraînez, tout en vous permettant de contrôler le volume sonore, changer votre piste de lecture ou répondre à vos appels entrants. Il sera préférable donc, d’opter pour des écouteurs avec une télécommande 3 boutons et qui s’adapte à votre smartphone. Et pour une meilleure liberté de mouvement, optez pour des écouteurs à unique cordon qui relie les deux écouteurs.

Notre Choix de la meilleure paire d’écouteur dédiée au sport

Le JBL Reflect Aware, on en parle ? Après plusieurs tests, il s’avère que ces intra-auriculaires font preuve d’une véritable réussite.
Isolez-vous du monde pour un entraînement concentré et sans nulle distraction tout en étant parfaitement conscient de ce qui vous entoure. Les Reflect Aware, ont réussi à s’imposer en tant qu’écouteurs de sports polyvalents et qui s’adaptent facilement à toute pratique sportive.
Avec leur conception innovante et unique, ces intra confirment bien le savoir faire du constructeur JBL, une ergonomie excellente pour un maintien parfait même lors de vos séances les plus intenses.
Avec une bonne résistance à l’eau et à la transpiration, ces écouteurs se branchent directement via le port Lightning de vos appareils Apple.
Il faut rappeler également que ces écouteurs sont destinés aux possesseurs d’iPhone, et autre produits de la gamme Apple.
Pour voir le test complet sur le Reflect Aware de JBL et lire l’avis des experts en multimédia et nouveautés technologiques, consultez par un simple clic, le lien du site « On a testé pour vous.fr ».

Read More
Mar 2, 2018

Posted by | Commentaires fermés sur     Élection présidentielle : quelle est la différence entre une approche qualitative et quantitative ?

    Élection présidentielle : quelle est la différence entre une approche qualitative et quantitative ?

    Élection présidentielle : quelle est la différence entre une approche qualitative et quantitative ?

 

L’approche quantitative présente à son tour un certain nombre de limites et de biais qui justifient que l’on fasse appel, complémentairement, à une approche plus qualitative.

Notons d’abord que l’approche quantitative aborde les textes et les discours principalement à partir de leur matériel lexical (la logométrie reste bien pour l’essentiel une lexicométrie).

Cela permet d’appréhender efficacement les grandes thématiques abordées, les contenus sémantiques et idéologiques véhiculés par ces textes ainsi que les préférences en la matière de tel ou tel locuteur (ou collectif de locuteurs), ou encore de mettre en évidence certaines évolutions diachroniques (Voir par exemple Mayaffre, ou Dupy et Marchand, dont l’objectif est très proche du nôtre (sur les discours présidentiels sous la Ve République) : “suivre les évolutions des discours tenus par les présidentiables” lors des cinq premiers débats de l’entre deux tours.

Mais cette approche est nettement moins adaptée à l’étude d’autres types de faits discursifs, comme les stratégies rhétoriques ou la construction des ethos.

Par exemple, l’utilisation abondante du “je” (“je crois”, “je pense que”, etc.) par Ségolène Royal en 2007 permet légitimement à Dupuy et Marchand d’en conclure à une “personnalisation” de son discours, ou celle des connecteurs de causalité à un style “explicatif” ; mais lorsque dans la foulée, ils affirment que cette même Royal “se construit deux ethos, d’humanité et de solidarité”, c’est en appelant à la rescousse Charaudeau (2005), dont la méthodologie est tout autre.

   Les principaux problèmes que pose ce type d’approche sont à nos yeux les suivants :

– Si les données analysées sont très étendues, elles sont aussi le plus souvent de nature excessivement hétérogène, relevant de genre très divers (écrits et oraux, monologaux et dialogaux…), alors que certains types de faits, comme la fréquence des pronoms d’allocution, ne peuvent être étudiés pertinemment que par rapport à un cadre énonciatif bien défini.

  La combinaison des approches qualitatives et quantitatives :

“Il arrive aussi fréquemment dans ces études que soient assimilées productions écrites et orales, les secondes étant confondues avec leur transcription (de qualité d’ailleurs très inégale), comme on le voit avec des affirmations telles que celle-ci :

Le point et le point d’interrogation sont très significatifs d’une rhétorique efficace : le secret du parler vrai Sarkozy tient pour une grande part dans sa capacité de faire des phrases courtes, car la vérité ne semble pas chez lui devoir s’encombrer de complexité…”, Audrey Crespo-Mara.

Non seulement la journaliste “Audrey Crespo-Mara”, semble ici considérer que Sarkozy s’exprime oralement avec des points (donc avec des phrases), mais il établit une équivalence qui loin d’aller de soi entre “parler court”, “parler simple” et “parler vrai”.

Quant aux interprétations proposées, elles sont selon les cas plus ou moins acceptables ou contestables.

Par exemple, il n’est pas douteux que le caractère “fortement chiffré” du discours de Nicolas Sarkozy en 2007 produit un effet d’objectivité et d’autorité, mais les auteurs enchaînent sur des considérations nettement plus problématiques : “ce dernier a utilisé trois fois moins d’adjectifs subjectifs que Royal Ségolène (sa rivale) et multiplie les répétitions dans un discours simple […].

Read More
scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services